La clinique Vauban retrouve l'équilibre financier après son rachat par Docte Gestio - Hospimedia

Publié le 11/09/14 - 18h06 - HOSPIMEDIA

Un an après sa reprise par le groupe Docte Gestio, la clinique Vauban située à Livry-Gagnan en Seine-Saint-Denis a retrouvé l'équilibre financier, grâce notamment à une rationalisation des charges de fonctionnement et un développement de l'activité. Une dizaine de médecins ont été recrutés, permettant l'accès à de nouvelles spécialités.

Un an après son rachat par Docte Gestio (lire ci-contre), la clinique Vauban à Livry-Gagnan (Seine-Saint-Denis) "entre dans une nouvelle ère", fait savoir le groupe dans un communiqué, soulignant les "efforts qui ont permis de conclure [une] première phase par une reprise nette de l'activité après plusieurs années difficiles". Le directeur général du pôle de santé de Docte Gestio, Éric Bismuth, explique à Hospimedia que l'établissement avait connu trois redressements judiciaires avant la reprise et perdait environ 1 million d'euros (M€) par an. Docte Gestio n'a pas eu à reprendre le passif financier de l'établissement mais il a conservé 125 Équivalents temps plein (ETP) de salariés sur les 145 que comptait la clinique. 

Une dizaine de médecins recrutés

Durant cette année ont été menés plusieurs chantiers à la clinique, dirigée depuis juillet 2013 par Brigitte Isard. Le groupe évoque une rationalisation des charges de fonctionnement, avec une restructuration des organisations et la renégociation des contrats fournisseurs. Il cite également le renforcement des pôles existants et le développement de l'activité, avec le recrutement de praticiens et l'accès à de nouvelles spécialités : médecine esthétique, pédiatrie, consultation sage-femme, ostéopathie, etc. Éric Bismuth précise qu'une dizaine de médecins ont ainsi été recrutés (chirurgiens, pédiatres, gynécologue, etc) sur un effectif médical global d'une soixantaine de personnes - dont une partie seulement à temps plein sur site. Docte Gestio signale aussi des investissements de matériel et une nouvelle politique hôtelière, occasionnant des travaux de rénovation et de modernisation. Par exemple, plusieurs chambres du service de maternité ont été "entièrement repensées", afin d'améliorer "le confort des mamans et de leur bébé", tout en restant ergonomiques et garantissant "une prise en charge de qualité dans des conditions de sécurité optimum". L'établissement a notamment racheté un terrain mitoyen en vue d'une extension pour 350 000 € et investi 400 000 € pour des équipements, indique le directeur.

Développement des coopérations

Une nouvelle solution informatique a par ailleurs été déployée pour l'ensemble des services et la politique de communication de la clinique a été modernisée avec la mise en place d'une nouvelle identité visuelle et l'ouverture d'un nouveau site internet. Enfin, l'établissement a "consolidé son positionnement dans le paysage sanitaire", en développant notamment ses coopérations. Éric Bismuth évoque à ce sujet la coopération avec les équipes médicales du CHI Le Raincy-Montfermeil en cancérologie ou celles du centre médical Santé Média situé à Montreuil, ou encore la participation de la clinique au réseau de périnatalité Naître dans l'Est-francilien (NEF). Au global, "des résultats satisfaisants pour cette clinique qui a atteint l’équilibre financier dès la première année tout en restaurant la confiance et la qualité de la prise en charge de ses usagers", relève la direction de Docte Gestio. Enfin, le groupe ambitionne, confie Éric Bismuth, de faire de l'établissement à l'avenir une "véritable clinique de la femme".

L'établissement réalise en moyenne 1 800 naissances par an et accueille environ 60 patients par jour en chirurgie. Il dispose notamment de 51 lits de chirurgie, une trentaine de lits d'obstétrique, 21 places de chirurgie et médecine ambulatoires et 4 lits de surveillance continue. Le plateau technique comprend une pharmacie à usage interne, une stérilisation centrale, un bloc chirurgical comprenant 6 salles d’interventions et une salle de réveil de 15 postes (SSPI). Il compte également un bloc endoscopique avec 2 salles d’exploration, un espace naissance composé de 4 salles de naissance, 2 salles de pré-travail et une salle réservée aux césariennes lumineuses, ainsi qu'un centre d'imagerie médicale doté d'un scanner et "prochainement" un IRM.

Retour aux presses